Nos professeurs sont des musiciennes et musiciens professionnels qualifiés et expérimentés, en musique de chambre en particulier, et en possession de bien d’autres cartes!

L’enseignement est soutenu, à raison d’environ un professeur pour 5 participants.

 

Voici la liste des professeurs de l’année, l’étoile indiquant celles et ceux qui sont aussi organisateurs musicaux de nos stages :

Nos professeurs sont des musiciennes et musiciens professionnels qualifiés et expérimentés, en musique de chambre en particulier, et en possession de bien d’autres cartes!

L’enseignement est soutenu, à raison d’environ un professeur pour 5 participants.

 

L’étoile * en regard de leur nom indique celles et ceux qui sont aussi organisateurs musicaux de nos stages.

Piano

Jean-Claude Charrez*

Né à Genève, Jean-Claude Charrez fait ses études au collège de St-Maurice (VS) et y obtient une maturité classique. Il suit alors à l’université de Fribourg les cours de théologie, puis de musicologie chez L.-F. Tagliavini.

 

Elève d’A. Perret pour le piano, il obtient en 1970 le diplôme d’enseignement du Conservatoire de Fribourg. Il accompagne alors la classe de chant de T. Westendorp, et se perfectionne auprès de W. Haüsslein, H. Cuénod et D. Baldwin. Il travaille également l’orchestration et la composition avec J. Balissat et se passionne pour l’écriture du 20ème siècle.

 

De 1970 à 1976, il dirige le Chœur universitaire de Fribourg. Il collabore depuis lors comme pianiste et répétiteur avec divers chefs romands. Il est responsable en 1981 des concerts de musique contemporaine lors de la première exposition de Fri-Art. Il est, avec M. Brodard, des premières Schubertiades et a participé à plusieurs enregistrements pour la RSR. Partenaire apprécié des chanteurs comme des instrumentistes, il se produit en public comme accompagnateur.

 

Il est membre fondateur du Concours International de piano de Fribourg, où les jeunes pianistes se confrontent à la musique des XXe et XXIe siècle. Il a enseigné jusqu’en 2010 le piano au Conservatoire de Fribourg. Il a dirigé de 2004 à 2010 l’Atelier de musique contemporaine de la HEM de Lausanne / site de Fribourg.

Alto

Hans Egidi*

Hans Egidi a fait ses études de violon à Hanovre puis au Conservatoire de Genève où il obtient sa virtuosité en 1986. Parallèlement, il étudie le violon baroque et s’intéresse tôt à la musique contemporaine. Chef d’attaque à l’Orchestre des Pays de Savoie pendant quinze ans, il devient membre titulaire de l’Ensemble Contrechamps. Musicien de chambre apprécié en tant que violoniste, il démontre encore une fois l’éventail de ses possibilités en devenant en 2002 l’altiste du Quatuor Sine Nomine, avec lequel il se produit dorénavant dans le monde entier. Il enseigne la musique de chambre dans plusieurs écoles de musique.

Alto

Hans Egidi*

Hans Egidi a fait ses études de violon à Hanovre puis au Conservatoire de Genève où il obtient sa virtuosité en 1986. Parallèlement, il étudie le violon baroque et s’intéresse tôt à la musique contemporaine. Chef d’attaque à l’Orchestre des Pays de Savoie pendant quinze ans, il devient membre titulaire de l’Ensemble Contrechamps. Musicien de chambre apprécié en tant que violoniste, il démontre encore une fois l’éventail de ses possibilités en devenant en 2002 l’altiste du Quatuor Sine Nomine, avec lequel il se produit dorénavant dans le monde entier. Il enseigne la musique de chambre dans plusieurs écoles de musique.

 

 

 

Soprano

Delphine Gillot

Diplômée du Conservatoire de Lausanne, sa ville natale et lauréate de plusieurs prix tels que la Bourse Migros, la Fondation Leenaards et la bourse Colette Mosetti, Delphine Gillot poursuit ses études à la Guildhall School of Music de Londres. Après l’obtention de son Master de soliste, elle intègre l’Opéra Studio de la Royal Academy.

Elle remporte le premier prix des Saints Anges à Paris, finaliste aux Voix d’Or, ainsi qu’au Veronica Dunn International Singing Contest à Dublin, et remporte le titre de Highly commanded au Maggie Teyte Prize à Covent Garden par Dame Felicity Lott.

 

 

Sa carrière débute au Festival de Glyndebourne dans les rôles de Musetta (La Bohème) et Micaëla (Carmen), pour se poursuivre à l’Opéra de Lausanne dans de nombreux rôles tels que La Ciesca (Gianni Schicchi), Marianna (Il Signor Bruschino) et Elena (Il Cappello di Paglia di Firenze). La Voix Humaine qu’elle interprètera à l’Opéra de Lausanne en 2004, lui ouvrira les portes des scènes internationales. Elle chantera par la suite sous la direction de chefs de renom tels que Carlo Rizzi, Maurizio Benini, Corrado Rovaris, Jean-Claude Malgoire, Emmanuelle Haïm, Jean-Claude Casadesus et Sir Simon Rattle. Parmis les rôles de premier plan qu’elle a interprété sur scène figurent Marguerite, Donna Elvira, Violetta, Nedda, Elettra, Annio, Armida, Contessa et Alice Ford.

 

Elle chantera en concert dans de nombreux pays d’Europe et aux Etats Unis, notamment dans la 4eme symphonie de Mahler à Seattle, Les Vespres de Monteverdi à Cremona, la 9eme Symphonie de Beethoven à Majorca, la Messa di Gloria de Puccini à la salle Métropole et le Requiem de Verdi au Cadogan Hall à Londres. Passionnée par divers univers musicaux, elle se produit depuis quelques années dans des créations contemporaines (rôle de Gloria Von Kurstein pour l’Opéra de Fribourg en 2016), et rejoint le groupe Giallo Oscuro en 2008 dans lequel elle revisite le répertoire de la chanson italienne des années soixante ; un album est sorti en 2017 suivi d’une série de concerts au Théâtre du Grütli à Genève.

 

Professeur de chant au conservatoire de Lausanne et à la HEMU depuis 2016, elle chante régulièrement sur scène et donne des récitals en Suisse et en Europe.

 

En avril 2018, elle chante le rôle d’Albina à l’opéra de Lausanne dans La Donna Del Lago de Rossini.

 

En février 2019, on a pu l’entendre dans les Wesendonck Lieder de Wagner ainsi que la Chanson Perpétuelle de Chausson accompagnée du quatuor Sine Nomine et de la pianiste Virginie Falquet.

En projet plusieurs concerts avec le groupe Giallo Oscuro ainsi qu’une série de récitals et une reprise de La Voix Humaine mise en scène par Anne-Cécile Moser en 2020-2021.

Flûte traversière

Sandra Latour*

Elève d’Anne CHIGNEC, Frédéric BERTELETTI puis de José-Daniel CASTELLON auprès desquels elle obtient son prix de flûte traversière mention Très Bien à l’unanimité au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon, Sandra LATOUR intègre ensuite le Conservatoire de Boulogne-Billancourt dans la classe de Céline NESSI avec qui elle passe son prix mention Très Bien à l’unanimité.

 

Pour parfaire sa formation, elle travaille aux côtés de José Daniel CASTELLON à la Haute Ecole de Musique de Lausanne où elle obtient un diplôme de musicienne d’orchestre ainsi qu’un diplôme de concert avec les félicitations du jury.

 

De plus, passionnée par la musique baroque, elle s’adonne aussi à la pratique du traverso, instrument baroque, et flûte classique auxquels elle voue une profonde affection, ce qui l’amène à se perfectionner aux côtés de Serge SAÏTTA à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne (France) et de Barthold KUIJKEN au Conservatoire de Bruxelles où elle obtient son master avec distinction.

 

Sandra LATOUR affectionne tout particulièrement la musique de chambre. C’est dans cet esprit qu’elle fonde l’ensemble de musique ancienne « Les Brinborions », le quintette à vent « Séphyr » et le trio flûte, alto et harpe « Cordes Ô Vent » avec lequel elle remporte le 2ème prix au Concours National pour Trio Géraldine WITTAKER en 2008. Elle se produit également avec le Trio « Art&miss » (flûte, clarinette et piano) et l’Ensemble baroque « Les Surprises » avec qui elle a sortir un disque « Rebel de père en fils » sous le label Ambronay. Elle joue également avec divers orchestres baroques et modernes.

 

Parallèlement, Sandra LATOUR enseigne la flûte traversière au Conservatoire de Lausanne depuis septembre 2012 et le traverso au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon depuis septembre 2009. Elle est également l’assistante de José-Daniel CASTELLON à la Haute Ecole de Musique de Lausanne depuis septembre 2013.

Violoncelle

Aude Pivôt*

Originaire de Grenoble, Aude s’est intéressée de près, tout au long de son parcours, à des domaines aussi variés que la musique contemporaine, le théâtre musical et l’improvisation. Diplômée de la Haute École de Musique de Lausanne et de la Musikhochschule de Zurich, elle a eu la chance d’étudier auprès de violoncellistes de renom tels que Michel Strauss, Marc Jaermann, Raphael Wallfisch …

Après une tournée européenne au sein du Gustav Mahler Jugend Orchester en 2010, elle joue pendant plusieurs années comme supplémentaire à l’Orchestre de Chambre de Lausanne, puis au Sinfonietta de Bâle spécialisé dans le répertoire contemporain.

Appréciée pour ses qualités de chambriste, elle est sollicitée à plusieurs reprises pour jouer aux côtés du quatuor Sine Nomine. Elle est par ailleurs depuis 2009 la violoncelliste du Trio Nuori, régulièrement invité à se produire en France et en Suisse et qui enregistre en 2014 et 2018 les premières mondiales des trios d’Alexis de Castillon et d’Henriette Renié, très chaleureusement accueillis par la critique.

Très attirée par les projets de spectacles pluridisciplinaires, c’est avec beaucoup de bonheur qu’elle joue, depuis 2016, au sein de la Compagnie ContaCordes qui lui permet de tisser des ponts entre la musique et les mots mais aussi de créer de nouvelles passerelles entre la scène et le public.

Violoncelle

Aude Pivôt*

Originaire de Grenoble, Aude s’est intéressée de près, tout au long de son parcours, à des domaines aussi variés que la musique contemporaine, le théâtre musical et l’improvisation. Diplômée de la Haute École de Musique de Lausanne et de la Musikhochschule de Zurich, elle a eu la chance d’étudier auprès de violoncellistes de renom tels que Michel Strauss, Marc Jaermann, Raphael Wallfisch …

Après une tournée européenne au sein du Gustav Mahler Jugend Orchester en 2010, elle joue pendant plusieurs années comme supplémentaire à l’Orchestre de Chambre de Lausanne, puis au Sinfonietta de Bâle spécialisé dans le répertoire contemporain.

Appréciée pour ses qualités de chambriste, elle est sollicitée à plusieurs reprises pour jouer aux côtés du quatuor Sine Nomine. Elle est par ailleurs depuis 2009 la violoncelliste du Trio Nuori, régulièrement invité à se produire en France et en Suisse et qui enregistre en 2014 et 2018 les premières mondiales des trios d’Alexis de Castillon et d’Henriette Renié, très chaleureusement accueillis par la critique.

Très attirée par les projets de spectacles pluridisciplinaires, c’est avec beaucoup de bonheur qu’elle joue, depuis 2016, au sein de la Compagnie ContaCordes qui lui permet de tisser des ponts entre la musique et les mots mais aussi de créer de nouvelles passerelles entre la scène et le public.

Violon

Jan Dobrzelewski*

D’origine polonaise et française, Jan Dobrzelewski commence le violon à l’âge de 4 ans et débute rapidement à l’orchestre des jeunes de Neuchâtel. A 5 ans, il jouait en soliste à l’ORTF. A 16 ans, il était invité à diriger plusieurs orchestres suisses. A 17 ans, avec son « quatuor de Neuchâtel », il gagne le 1er prix du concours international de Colmar.

Au Costa-Rica, il fonda le département du programme des jeunes de l’orchestre symphonique national, le département de la musique de l’université et une académie. Il fonda d’autres académies au Mexique, aux USA, en Suisse, des festivals internationaux d’été en France, des festivals de musique en Suisse.

Il fit carrière comme violon solo et chef d’orchestre avec les plus grands musiciens du moment. A côté du répertoire standard, il réalisa plus de 100 créations d’oeuvres nouvelles.

Il est aussi membre de plusieurs fondations musicales et jury de plusieurs concours internationaux. Il est ancien directeur de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, site de Sion, et de l’Académie Tibor Varga.

Basson

Nicolas Michel*

Nicolas Michel a commencé le basson à 16 ans après avoir étudié le piano. Il a suivi l’enseignement de Jean-Claude Montac à Paris, de Ingo Becker à Berne et d’Alberto Guerra à Lausanne, se formant ainsi auprès des écoles française, allemande et italienne.

Sa passion pour cet instrument le pousse vers la voie des instruments historiques, pour lesquels il se spécialise auprès de Lorenzo Alpert (Concerto Köln) au Conservatoire de Musique ancienne de Genève. Il se produit dans les différents orchestres de Suisse romande et alémanique (Sinfonietta de Lausanne, Orchestre symphonique de Zurich, Aargauer Sinphonie Orchester).

Il est membre du Quintette à vent Eole et de l’orchestre sur instruments anciens Hortus Amoris.

Il poursuit son activité pédagogique au sein du Conservatoire de Bienne et de l’Ecole de musique de Colombier et environs.

Basson

Nicolas Michel*

Nicolas Michel a commencé le basson à 16 ans après avoir étudié le piano. Il a suivi l’enseignement de Jean-Claude Montac à Paris, de Ingo Becker à Berne et d’Alberto Guerra à Lausanne, se formant ainsi auprès des écoles française, allemande et italienne.

Sa passion pour cet instrument le pousse vers la voie des instruments historiques, pour lesquels il se spécialise auprès de Lorenzo Alpert (Concerto Köln) au Conservatoire de Musique ancienne de Genève. Il se produit dans les différents orchestres de Suisse romande et alémanique (Sinfonietta de Lausanne, Orchestre symphonique de Zurich, Aargauer Sinphonie Orchester).

Il est membre du Quintette à vent Eole et de l’orchestre sur instruments anciens Hortus Amoris.

Il poursuit son activité pédagogique au sein du Conservatoire de Bienne et de l’Ecole de musique de Colombier et environs.

LabOpéra – Mise en scène

Christophe Balissat*

Christophe Balissat vit dans le Jorat vaudois. Il a fait ses études au Conservatoire de Lausanne, puis à la Scuola d’arte dramatica di Milano (piccolo teatro), au Konservatorium der Stadt à Zürich ainsi qu’auprès de la Pädagogische Hochschule Zürich.

Il s’exprime où théâtre et musique se réunissent, par des œuvres du répertoire et des créations originales.

Parmi ses nombreuses activités, citons :

2012           Monolog Ibrahim und die Blumen des Koran, Schmitt – Fribourg (jeu, en français ou en allemand)

2012           La 4te superflue ou Le Triton dans la carpière – Ferney-Voltaire (écriture et jeu)

2013           Bouffonne querelle – Ferney-Voltaire (écriture et jeu)

2010-15       Ursonate, K. Schwitters – Salon du Livre, etc…

2014-15       L’Eloge de la Folie, Erasme – avec Ad’Opéra (jeu)

2015-…       Derrière les portes amies, tant de chambres, tant de musiques – hommage au compositeur Jean Perrin (écriture et jeu)

Christophe a dispensé son enseignement dans différentes écoles telles que la Haute Ecole des arts à Zurich (classe d’opéra, de 2001 à 2010), à la HEP de Fribourg (Atelier de théâtre de 2003 à 2013). Dès 2003, il anime un atelier scénique pour chanteurs au Conservatoire de Lausanne, et de même au conservatoire de Genève de 2012 à 2017 ; dès 2009, un atelier d’expression pour le Bachelor Musique à l’Ecole, auprès de la HEM à Lausanne ; dès 2012, un atelier pour collégiens et cours pour jeunes adultes au Conservatoire COV, Nyon, Rolle et Morges depuis 2017. Il est également en charge des cours de théâtre à option du collège de sa région.

LabOpéra – Pianiste – Répétitrice

Atena Carte

Atena Carte est née à Timisoara (Roumanie). Après son baccalauréat, elle est admise à l’Académie de musique de Timisoara d’où elle sort 5 ans plus tard, munie d’une licence universitaire. Elle participe à diverses master-classes internationales de piano et de musique de chambre notamment avec Jean-François Antonioli, Jacques Saint-Yves, Axel Bauni, François-René Duchâble.

Après l’obtention d’un diplôme de concert avec les félicitations du jury en 2002, elle reçoit également le diplôme de soliste avec les félicitations du jury à l’HEMU Lausanne en 2004, classe de Jean-François Antonioli.

Entre 2000 et 2002 elle est boursière de la Confédération Suisse et dans la même année 2002 elle reçoit le prix de la société Paderewski pour l’activité musicale.

Entre 2005 et 2007 elle poursuit une formation de musique de chambre à la « Zürcher Hochschule der Künste  » dans la classe de Ulrich Koella et obtient le diplôme de concert en février 2007.

Avec le groupe  » Triade » elle enregistre deux disques consacrés à la musique d’Astor Piazzolla:  » Maria de Buenos Aires » et  » Tangos », ainsi qu’un cd consacré à la musique française pour violon et piano avec la violoniste Rachel Kolly.

En janvier 2018 Atena participe à un enregistrement dédié à l’intégrale des oeuvres pour flûte et d’autres instruments de Günter Raphael.

Titulaire de 9 prix nationaux et internationaux, elle donne des récitals solo ou de musique de chambre et des concerts avec l’orchestre dans de nombreux pays (Roumanie, Serbie, Moldavie, Italie, Suisse, Suède, Allemagne, Danemark, Angleterre, France, Espagne, République Tchèque, Etats-Unis).

Elle est invitée à plusieurs reprises aux festivals “Musique en Ecrins” (France), à St. Prex Festival (Suisse), Murten Classics (Suisse) ou encore au Festival Oravita en Roumanie ou elle a donné également un master-class de piano.

En octobre 2011, Atena Carte joue à Carnegie Hall à New York avec l’ensemble Altaïr.

Chant lyrique

Benoît Capt*

Benoît Capt, baryton-basse

Ces dernières saisons, Benoît Capt a interprété des rôles comme Papageno (Halmen/Fasiolis), Paolo Albiani dans Simon Boccanegra (Bernard/Ranzani), Schaunard dans La Bohème (Stratz/Beermann), Wagner dans Faust (Poda/Ossonce), Herr Reich dans Lustige Weiber (Hermann/Beermann), Marmont dans L’Aiglon (Moshe-Leiser/Ossonce), le Garde-chasse dans La petite Renarde rusée (Signeyrole/Pillement), ainsi que les rôles du Géographe, du Businessman et du Vaniteux dans la création de Michael Levinas le Petit Prince, créée a Lausanne, Lille, Genève et Paris Châtelet (Baur/Van Beek). Il tient également ces rôles dans l’enregistrement paru chez Claves en 2017.

Au concert, on a pu l’entendre récemment dans les Fünf frühe Orchester-Lieder de Mahler/Berio au BFM de Genève (Hervé Niquet), le Stabat Mater de Dvorak a Toulouse (Bernard Têtu), l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns au Victoria Hall de Genève (Steve Dunn) ; Ces dernières années, il a chanté des répertoires tels que Der Schauspieldirektor de Mozart (Garcia-Alarcon, BFM de Genève), les Johannes- et Matthäus-Passionen de Bach (Bouvier), le Weihnachts-Oratorium (Michael Hoffstetter, Cathédrale de Genève), Golgotha de Franck Martin (Van Beek), le Stabat Mater de Rossini (Perrenoud), le Messiah de Handel (Dunn), ainsi que les Liebeslieder Walzer de Brahms (Victoria Hall de Genève). Il tient la partie de baryton-basse dans l’enregistrement de l’oratorio La Veillée d’Emile Jacque-Dalcroze, paru en CD chez Claves en décembre 2019.

En récital, il a donné dernièrement trois programmes «Autour de Clara et Robert Schumann» pour le bicentenaire de la compositrice, accompagné par Eric Schneider (Saint-Germain, Genève) et Alexis Golovine (Palais de l’Athénée, Genève), un programme « Heinrich Heine » pour la Fondation Heim à Chambésy ainsi qu’un programme « Verlaine et ses musiciens » pour le Festival « La Fureur de lire » et pour le Festival de Royat (Clermont-Ferrand) avec le pianiste Xavier Dami ; deux programmes russes (Moussorgski, Rachmaninov et Tchaikovsky) avec Alexei Golovine pour la Mission russe de l’ONU, ainsi qu’un programme « Gabriel Fauré » et un programme Schwanengesang avec le pianiste Phillip Moll (Association Lied et Mélodie, Genève).

Après des études d’écriture musicale et de musicologie a Genève, Benoît Capt accomplit sa formation de chant grâce a plusieurs bourses (Leenaards, Migros, Mosetti et Marescotti), d’abord a la HEM de Genève avec Gilles Cachemaille, puis au Conservatoire Mendelssohn de Leipzig, auprès de Hans-Joachim Beyer (master d’interprétation en opéra) et Phillip Moll (master d’interprétation en musique de chambre), et enfin a la HEMU de Lausanne dans la classe de Gary Magby (master de soliste). Lauréat de plusieurs concours internationaux (Lyon, Marmande, Toulouse, Dortmund, Graz, Weiden), il a recu en 2008 le prix du Cercle des Amis de l’OSR pour enregistrer un disque de mélodies avec le pianiste Todd Camburn. Depuis ses débuts a l’Opéra de Lausanne en 2006 dans Le Téléphone de Menotti, il interprète de nombreux rôles, tels que Zuniga dans Carmen, le fauteuil et l’arbre dans l’Enfant et les sortilèges de Ravel, Papageno dans Die Zauberflöte de Mozart, le rôle titre dans Pimpinone de Telemann, le Duc dans Roméo et Juliette de Gounod, Bottom dans A Midsummernight’s Dream de Britten, ou encore Schaunard dans La Bohème de Puccini, sous la baguette de chefs tels que Theodor Guschlbauer, Stefano Ranzani, Jean-Yves Ossonce, Roberto Rizzi-Brignoli, Hervé Niquet, Cyril Diederich, Miguel Ortega, Arie van Beek, Diego Fasiolis ou Frank Beerman. Benoît Capt et a fondé l’Association Lied et Mélodie a Genève.

 

Piano

Xavier Dami

Xavier Dami, piano

Né à Genève, Xavier Dami étudie le piano auprès d’Anne-Marie Riise, Eduardo Vercelli, Dominique Weber, Ronald Brautigam, ainsi que lors de cours d’interprétation donnés par András Schiff, Vitaly Margulis et Leon Fleisher. Lauréat de divers prix, il est titulaire d’un diplôme (mention très bien) et d’une virtuosité (avec distinction et félicitations du jury). Il collabore avec l’OSR, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Ensemble Vocal de Lausanne, Le Motet, La Psallette, l’Ensemble Vocal Séquence, le Choeur Cantatio, la HEM de Genève.

Il travaille avec de nombreux chanteurs renommés mais se produit également en récital et en musique de chambre dans des répertoires variés. Il a été invité aux Musiktage Mondsee, près de Salzburg . Xavier Dami a créé l’Ombre des Jumeaux de Didier Puntos à Mulhouse et le Concerto grosso de Gregorio Zanon, et a joué dans le spectacle « Impressions de Pelléas », d’après l’opéra de Debussy, dans une version à deux pianos .

Il est pianiste et chef de chant au Grand Théâtre de Genève depuis de nombreuses années, et on peut l’y entendre souvent au continuo (le Nozze di Figaro, la Clemenza di Tito, Don Giovanni, il Barbiere di Siviglia…), au sein de l’OSR (Petrouchka, Lulu…) ou encore en récital. Il a dirigé, depuis le piano, la «Petite Flûte Enchantée» au Festival de Montreux-Vevey.

 

 

 

Jordan Gregoris*

Violoncelle

 

Jordan Gregoris débute le violoncelle en France où il obtient son Diplôme d’Etude Musicale mention très bien à l’unanimité du jury au Conservatoire (CRR) de Clermont-Ferrand puis au CRR de Boulogne-Billancourt (Paris) dans la classe de Xavier Gagnepain.

Après un an de perfectionnement avec Augustin Lefebvre au CRR de Lyon, Jordan intègre le Royal College of Music de Londres et reçoit un Master en Interprétation en 2011 avec Hélène Dautry.

Passionné de musique de chambre, il forme le Muse Piano Quintet et remporte en 2010 le deuxième prix du concours international de Sitges en Espagne. En 2012, il enregistre avec cet ensemble les quintettes avec piano de Schumann et Chostakovitch. Il se produit également pendant 3 ans avec le Trio avec Piano Loewenberg (New York, Munich, Paris, Londres) avec lequel il remporte en 2012 le « Prix des luthiers » au forum international de musique de chambre de Normandie

 

Résidant en Suisse depuis 2013, Jordan poursuit sa carrière de chambriste en intégrant plusieurs ensembles tels que le Quatuor Epicéa, le Trio Philia, le Duo Artis et le Trio Arthea.

En parallèle, Il développe son style musical avec notamment le quintette de jazz Odayaka et le groupe de musique actuelle d’Alice Torrent.

Il participe alors à de nombreux festivals tels que Sion Festival, Lavaux Classic, Montreux Jazz et Cully Jazz Festival.

 

Jordan, soucieux de partager et de transmettre son savoir, obtient en 2015 un Master de Pédagogie avec Xavier Phillips et Matthieu Lejeune et devient responsable de l’Ensemble de Violoncelles à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, site de Sion.

En parallèle, il est nommé en 2016 professeur de violoncelle au Conservatoire Cantonal du Valais (Sion) et au Conservatoire des Régions (site de l’Ecole Biremis près de Lausanne).

nscrivez-vous dès maintenant à nos
stages de musique de chambre

nscrivez-vous dès maintenant à nos
stages de musique de chambre